Les 10 plus beaux sauts de basejump au monde..


802 456 vues


Le BASE jump est un sport extrême consistant à sauter depuis des objets fixes équipé d'un parachute et non depuis des aéronefs. Il combine d'autres disciplines (parachutisme, parapente, alpinisme, précision d'atterrissage, voltige, etc.).

Il y a dans le monde entre 8 000 et 10 000 pratiquants réguliers, et environ 300 en France. D'après le National Geographic, en 2011, une douzaine de BASE jumpers se tue chaque année dans le monde1. Depuis, ce chiffre a progressé pour atteindre la trentaine par an.

La hauteur de la plate-forme du départ varie d'environ 50 mètres à plus de 1 500 mètres[réf. souhaitée] (soit trois minutes de chute avec une wingsuit). La vitesse du parachutiste, ou base jumper, augmente progressivement sous l'effet de la gravité, avant de se stabiliser aux alentours des 200 km/h. Certains sont équipés de wingsuit permettant d'augmenter considérablement la distance horizontale parcourue, souvent en suivant le relief. Le Base Jump est un sport extrême dont la pratique mêle de nombreuses autres disciplines comme la chute libre, le parapente, l’alpinisme et la voltige… La hauteur des sauts peut aller de 50 mètres à plus de 1500 mètres, avec des temps de chute pouvant atteindre 1 minute 30.

Ce sport spectaculaire comporte des risques, dont le principal est de heurter l'objet duquel on vient de sauter, une fois le parachute ouvert. La pratique de la chute libre classique est donc vivement recommandée avant de s’initier à ce sport, pour acquérir les bases techniques du parachutisme (bonne position du corps à l'ouverture et à l’atterrissage).

Les deux Français Vince Reffet et Fred Fugen sont des spécialistes du base jump, cette discipline qui consiste à faire de la chute libre en sautant d'édifices comme des gratte-ciels ou des ponts. Leur dernier exploit est un record du monde : ils ont sauté du plus haut édifice de la planète, le Burj Khalifa, à Dubaï, qui culmine à 828 mètres.