Des images inédites du Tsunami de 2011 au Japon..


7 120 125 vues


Ce tsunami d'une violence exceptionnelle est un désastre pour la planète entière. Il devrait nous faire réfléchir sur la condition de l'Homme sur Terre et nous rendre humble par rapport à la nature et respectueux de celle ci.

Le tsunami a atteint la côte pacifique du Japon au bout de 10 minutes (temps calculé pour la partie nord-est la plus proche). La télévision de Kyodo a rapporté qu'un tsunami avec une vague de 4 mètres de haut avait frappé la préfecture d'Iwate au Japon.

Une autre de 10 mètres de haut a été observée à Sendai dans la préfecture de Miyagi. Une vague d'une hauteur de 4,2 mètres a déferlé sur le port de Kamaishi, dans la préfecture d’Iwate. Un rempart de protection de 11 m de hauteur avait été érigé sur le littoral de la ville de Taro (en) (préfecture d'Iwate), cité en exemple et notamment visité par des représentants des autorités indonésiennes après le séisme de Sumatra en décembre 2004. Ce mur a été submergé par une vague qui lui était d'une hauteur supérieure d'au moins 5m36. Au total, 54 des 174 villes côtières et collectivités locales de la côte est ont été touchées par le tsunami, et 101 lieux désignés comme zones de refuges ont été détruits.

Le séisme a débuté à 30 km sous le plancher océanique, au large du Japon, puis s'est propagé via une faille séparant les plaques jusqu'à la fosse du Japon, au fond de la mer, libérant l'énergie de 8 000 bombes de Hiroshima.

Le système d'alerte japonais repose sur des tsunamètres, mais aussi sur des sismomètres. Combinés à un système informatique, ceux-ci prévoient l'ampleur d'un tsunami à partir de la magnitude et de l'emplacement du séisme. En mars 2011, ce système n'a pas fonctionné à la perfection. Publiées alors que le sol tremblait encore, les premières estimations indiquaient un séisme de magnitude 7,9. Or les analyses ultérieures ont révélé une magnitude 9,0 - douze fois plus forte. Le tsunami prévu était de 3 m ou un peu plus, alors que les vagues ont atteint 15,5 m à Minamisanriku, et sans doute plus encore ailleurs. Effrayant